Sportives d'Hier et d'Aujourd'hui

Forum sur les auto sportives toutes marques de toutes époques et sur les sports mécaniques
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mythe Ferrari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Subydoo
Admin
avatar

Messages : 266
points : 474
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 40
Localisation : NOZAY 91 et Sainte Sabine 21

MessageSujet: Nouvelle Ferrari   Ven 31 Juil - 13:39

Voici ce qui pourrait être la remplaçante de la F430, la 458 Italia (info ou intox, à voir!!!). J'espère qu'elle sortira vraiment parce qu'elle est superbe!!! Voici deux vidéos de présentation...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forsportives.forumactif.com
Subydoo
Admin
avatar

Messages : 266
points : 474
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 40
Localisation : NOZAY 91 et Sainte Sabine 21

MessageSujet: Re: Le mythe Ferrari   Ven 31 Juil - 13:40

Voici la deuxième:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forsportives.forumactif.com
Subydoo
Admin
avatar

Messages : 266
points : 474
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 40
Localisation : NOZAY 91 et Sainte Sabine 21

MessageSujet: Re: Le mythe Ferrari   Ven 31 Juil - 15:47

Descriptif de la 458 Italia.

Ferrari nous jette cette bombe sur la toile sans prévenir, c'est dangereux pour nos cœurs sensibles. Voici la nouvelle Ferrari 458 Italia remplaçante de la F430.

La cylindrée du V8 (toujours atmo) passe à 4.5l, la puissance grimpe à 570 ch à 9000 tr/mn et 540 Nm de couple (!), soit des données encore meilleures que celles que je vous donnais début juin et qui constituent un record de rendement : 127 ch/l ! Avec un poids en baisse de 70 kg par rapport à la F430 (1380 kg pour cette F458), les performances s'annoncent telluriques. Le rapport poids puissance atteint 2.42 kg/ch !

Depuis les sorties des Lamborghini Gallardo LP 560-4 et de l'Audi R8 5.2 525 ch, la domination sur ce segment n'appartenait plus à Ferrari. La réponse est ici, magistrale et fière. Fière car le nom 'Italia' donné à l'auto reflète la politique patriotique en cours actuellement chez Ferrari (et qui n'a pas donné les résultats escomptés en F1) et plus largement dans le groupe Fiat. Il faut redonner au pays sa fierté de nation automobile, l'Italia est là pour ça.

Cette F458 change tout par rapport à la F430. Nouveau moteur, nouveau châssis et nouvelle technologie de suspension, la F458 utilisera des matériaux tels que le carbone et le magnesium et devrait inaugurer une version hybride attendue pour le salon de Los Angeles en décembre.

Dessinée par Pininfarina, cette F458 perd la lourdeur qui caractérisait la F430 pour une ligne qui marie avec bonheur les courbes de l'Enzo, quelques détails vu sur la California (feux arrière) et un regard très agressif (optiques à Leds).

La réponse de Ferrari fait mal, c'était une question d'honneur.

Poids:1380 kg

Rapport poids/puissance:2,42 kg/CV

Moteur Type V8 – 90°

Cylindrée:4499 cc

Puissance max:570 CV à 9000 tr/min

Couple max: 540 Nm à 6000 tr/min

Pneus

Avant: 235/35 ZR20

Arrière: 295/35 ZR20


Performance

Vitesse max: >325 km/h

0-100 km/h <3.4 s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forsportives.forumactif.com
Subydoo
Admin
avatar

Messages : 266
points : 474
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 40
Localisation : NOZAY 91 et Sainte Sabine 21

MessageSujet: Le mythe Ferrari   Ven 31 Juil - 19:32

Le mythe Ferrari avec quelques modèles de légende...

La F40: DERNIER CHEF D'OEUVRE




Enzo Ferrari souhaitait plus que tout construire les meilleures voitures de sport, ce qu'il fît avec succès durant quatre décennies. Pour célèbrer le quarantième anniversaire de sa marque, il mit donc en oeuvre la réalisation d'une automobile sans concession qui devait marquer l'évènement de la plus belle façon et s'imposer comme la référence absolue parmis les voitures de sport. Suite à un sale coup du destin, la F40 deviendra aussi le testament roulant du Commendatore…



Au niveau technique, cette Ferrari est propulsée par un V8 de 478 chevaux suralimenté par deux turbocompresseurs et deux intercoolers montés sur un châssis dont le poids ne dépasse pas 1 100 kg. Pour réduire le poids de la voiture, les portes sont totalement vides avec une masse d'environ 1,5 kg (elles ne comportent même pas de poignée pour l'ouverture depuis l'intérieur mais une simple cordelette), le carter, le bloc moteur et les culasses sont en alliage d'aluminium-silicium (silumin) et les parois internes des chemises en aluminium sont renforcées par le dépôt électrolytique d'une couche nickel-carbure de silicium (nikasil) pour réduire les coefficients de friction et améliorer la lubrification et la résistance aux hautes températures. La voiture passe de 0 à 100 km/h en 4,1 secondes. Selon Ferrari, le 1 000 m départ arrêté est effectué en 21,8 secondes. La vitesse de pointe annoncée est de 324 km/h.



Moteur et transmission

Architecture moteur V8 à 90° 2X2 ACT biturbo, 32 soupapes, 2 936 cm³
Puissance maximale À 7 000 tr/min, 478 ch
Couple maximal À 4 000 tr/min, 58,8 Nm

Transmission Propulsion

Boîte de vitesses 5 rapports

Poids et performances
Poids (à vide) 1 110 kg

Châssis - Carrosserie

Carrosseries Coupé
Dimensions
Longueur 4 430 mm
Largeur 1 980 mm
Hauteur 1 130 mm




BIEN :-)
Mythe roulant
Voiture de course
Moteur !!
Comportement
Performances

PAS BIEN :-(
Prix !
Entretien prohibitif
Inconfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forsportives.forumactif.com
Subydoo
Admin
avatar

Messages : 266
points : 474
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 40
Localisation : NOZAY 91 et Sainte Sabine 21

MessageSujet: Re: Le mythe Ferrari   Dim 2 Aoû - 19:26

Ferrari 288 GTO



La Ferrari 288 GTO est une supercar destinée à l'époque, une fois préparée, à courir dans le FIA Groupe B, elle fut produite à seulement 272 exemplaires et sa version Evoluzione pour le Groupe B servit de base de développement à la Ferrari F40.

Historique
En 1984, Enzo Ferrari concentrait depuis plusieurs années l'ensemble de ses efforts sur la compétition et, en particulier, sur la Formule 1. Toutefois, soucieuse de combler le vide vertigineux qui séparait déjà à l'époque les voitures de sport de celles de la production, la firme de Maranello décida de concevoir et proposer une voiture conforme à la définition du FIA Groupe B, c’est-à-dire compétitive sur route comme sur circuit et satisfaisant l'obligation d'une production minimale de 200 exemplaires. Ferrari en profita pour ressortir de ses tiroirs un sigle prestigieux : GTO (Gran Turismo Omolagata).
Ainsi naquit la 288 GTO : un V8 longitudinal à trente-deux soupapes de 2855 cm³ suralimenté par deux turbocompresseurs IHI avec injection Weber-Marelli développant 400 ch à 7 000 tr/min. La cylindrée avait été déterminée pour passer l'homologation (maximum de 4 000 cm³ dans la plus haute classe du Groupe B), les constructeurs devait tenir compte d'un coefficient de 1,4 pour les moteurs turbocompressés, ce qui nous donne donc 2 855 cm³ x 1,4 = 3 997 cm³ et donc inférieur à 4 000 cm³. Il était bien évident que, s'ils étaient proposés ainsi en série, les 200 exemplaires atteindraient sans grande difficulté la puissance phénoménale de 600 ch une fois préparés. Tous les matériaux les plus performants et à la pointe de la technologie de l'époque entraient dans la fabrication de cette GTO : fibre de carbone, Kevlar, Nomex, châssis tubulaire, . . .

Les impressions de conduite générées par la GTO étaient assez diverses. Menée gentiment, il semblait évident qu'elle assumerait parfaitement des tâches aussi exaltantes et sportives qu'une corvée de supermarché ou les trajets des enfants vers l'école, mais, selon le spécialiste Don Sherman, dès lors que l'on "ouvrait en grand", elle donnait l'impression à l'accélération d'avoir été propulsée par un jet. Il faut dire qu'elle "montait" jusqu'à 304 km/h et qu'elle arrivait à 100 km/h en 4,9 secondes. Mais malgré tout cela la carrière sportive que la 288 GTO était censée entamer s'obscurcit très rapidement, puisqu'en 1986 la FISA prit la décision, à la suite de plusieurs accidents mortels en rallye, dont furent victimes entre autres Attilio Bettega et Henri Toivonen, d'enterrer la catégorie des Groupes B.

Quoi qu'il en soit, à l'époque, les 200 unités construites trouvèrent rapidement acquéreurs auprès d'heureux passionnés et Ferrari décida même de produire 72 exemplaires supplémentaires pour combler une partie de la forte demande. Côté finitions le client fortuné, 935 000 FF pour la version de "base" en 1984, pouvait seulement choisir la couleur des garnitures des sièges, soit en noir intégral ou soit en noir/orange. La couleur extérieure était exclusivement disponible en rouge. La radio, la climatisation et les vitres électriques étaient toutes en option.

288 GTO Evoluzione
En 1985, Ferrari commença à développer la version Groupe B de la voiture, celle-ci fut nommée 288 GTO Evoluzione. Mais coupée dans son élan, Ferrari n'en sortira que 5 exemplaires. La préparation était pourtant remarquable, en effet elle possédait 650 ch pour un poids d'à peine 940 kg ce qui lui permettait d'atteindre 369,8 km/h et d'abattre le 0-100 en 4 secondes. Elle ne connut jamais aucune forme de compétitions mais elle servira par la suite de base au développement de la future supercar de Ferrari, la fameuse F40. On peut d'ailleurs noter une ressemblance visible au niveau du design entre les deux autos.



Production totale 272 exemplaires

Moteur et transmission

Architecture moteur V8 central arrière, 2 ACT 32 soupapes + 2 turbos IHI avec échangeurs
Puissance maximale 400 ch
Couple maximal 50,6 Nm

Transmission Propulsion, Boîte de vitesses manuelle à 5 rapports

Poids et performances

Poids (à vide) 1 160 kg



BIEN :-)
Ligne sublime
V8 d'exception
Comportement routier grisant
Mythe Ferrari


PAS BIEN :-(
Finition
Entretien
Pas de palmarès
Très rare !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forsportives.forumactif.com
Subydoo
Admin
avatar

Messages : 266
points : 474
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 40
Localisation : NOZAY 91 et Sainte Sabine 21

MessageSujet: Re: Le mythe Ferrari   Lun 3 Aoû - 19:18

FERRARI 308/328 (GTS/GTB)

Ferrari 308: UN GRAND CLASSIQUE FERRARI



Avec l'arrêt des Dino 246 GT, Ferrari ne disposait plus comme " entrée de gamme " que de la Dino 308 GT4, dessinée par Bertone et si décriée. Au début des seventies, pour sa nouvelle berlinette, Ferrari refait appel à Pininfarina qui dessinera une des Ferrari les plus populaires et les plus produites : la 308. Et désormais, l'entrée de gamme chez Ferrari, et non plus Dino, sera équipée d'un V8 !
A noter que Tom Selleck, alias Magnum dans la série TV du même nom, va se déplacer de 1980 à 1988 dans 155 épisodes au volant d'une 308 GTS qui contribuera également à la renommée de la Ferrari 308.



Fiche Technique



MOTEUR
Type (cylindres) 8 cylindres en V à 90°
Position Central AR transversal
Arbres à cames (entraînement) 2 x 2 ACT Soupapes (nombre) 16
Alimentation 4 carbus dble corps inversés
Cylindrée en cm3 2 926
Puissance ch DIN à tr/mn 255 à 7 700
Couple maxi en mkg à tr/mn 30 à 5 000

TRANSMISSION
Aux roues AR
Boîte de vitesses (rapports) 5 manuelle

POIDS
Données constructeur en kg 1 320



PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h 252
1 000 m DA en secondes 25,4
0 à 100 km/h en secondes ND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forsportives.forumactif.com
Subydoo
Admin
avatar

Messages : 266
points : 474
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 40
Localisation : NOZAY 91 et Sainte Sabine 21

MessageSujet: Re: Le mythe Ferrari   Lun 3 Aoû - 19:28

Ferrari 328 (suite du post Ferrari 308)



UN MOTEUR !
En septembre 1985, la 328 va prendre le relais des 308. La lignée 308 va s'éffacer sur un succès que n'avait jamais connu jusqu'ici Maranello. En dix ans, les Ferrari 308 auront permis de tripler la production annuelle de Maranello. La 328 va confirmer cette maestria...



CARACTERISTIQUES TECHNIQUES FERRARI 328 GTB / GTS



Moteur : V8 à 90°, 32 s, central AR transversal
Alimentation : Injection Bosch K-Jetronic
Cylindrée en cm3 : 3 185
Alésage x course : 83 x 73.6 mm
Puissance ch DIN à tr/mn: 270 à 7 000
Couple maxi en Mkg à tr/mn: 31 à 5 500
Transmission : AR, BVM 5 rapports
Poids (Données constructeur en kg) : 1 263
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 4,67
Freins : Disques ventilés AV et AR

PERFORMANCES

Vitesse maxi en km/h: 263
1 000 m DA en secondes: 25,6



BIEN :-)
Ligne
V8 d'exception
Comportement routier
Mythe Ferrari
Presque bon marché à l'achat


PAS BIEN :-(
Finition
Entretien décourageant
Attire la jalousie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forsportives.forumactif.com
Subydoo
Admin
avatar

Messages : 266
points : 474
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 40
Localisation : NOZAY 91 et Sainte Sabine 21

MessageSujet: Re: Le mythe Ferrari   Mar 4 Aoû - 17:24

Ferrari Testarossa



Après 10 ans de bons et loyaux services, la Ferrari 512 BB (Berlinette Boxer) n'est plus aussi séduisante et moderne que l'exige son rang de haut de gamme au sein de la petite production de Maranello. Le marché des GT d'exception demande plus de puissance, plus de performances mais aussi du luxe et du confort. Ce sont précisément ces critères qui vont intervenir dans le cahier des charges de sa remplaçante. 20 ans plus tard, la bien nommée "Testarossa", deuxième du nom, renoue avec la légende…

Lors du salon de Paris 1984, Ferrari dévoile au public en première mondiale son nouveau bijou. La Testarossa, succède par son nom à la mythique Testa Rossa ("tête rouge" à cause de la couleur de ses culasses) qui fût plusieurs fois victorieuse au Mans. Paradoxalement, l'objectif de la dernière née de Maranello n'est pas d'aller batailler sur les circuits mais plutôt de s'imposer sur la route parmi les automobiles de "grand tourisme".



917 000 FF (1989)

34 CV FISCAUX

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES FERRARI TESTAROSSA



Moteur: 12 cylindres en V à 180°, 48 soupapes
Position : longitudinal central AR
Alimentation : Bosch K-Jetronic
Cylindrée en cm3: 4943
Alésage x course : 82 x 78 mm
Puissance ch DIN à tr/mn: 390 à 6300
Puissance spécifique (ch/L): 78,9
Couple maxi en Nm à tr/mn: 490 à 4500
Couple spécifique (Nm/L): 99,1
Transmission: AR, BVM 5 rapports
Poids (Données constructeur en kg): 1506
Pneus: AV 240/45 VR 415 TRX, AR 280/45 VR 415 TRX

PERFORMANCES
Rapport poids/puissance : 3,07 kg/ch
Vitesse maxi en km/h: 290
1 000 m DA: 24"1
0 à 100 km/h: 5"2


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forsportives.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mythe Ferrari   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mythe Ferrari
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Essai de la Ferrari F 458 italia
» 2011 - [Ferrari] FF
» 2010 - [Fioravanti] Ferrari F430 SP1
» 2010 - [Ferrari] F599 GTO
» [Ferrari] 599 GTO ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sportives d'Hier et d'Aujourd'hui :: Tout sur les sportives :: Guide d'achat, témoignages de propriétaires :: Sportives Européennes-
Sauter vers: