Sportives d'Hier et d'Aujourd'hui

Forum sur les auto sportives toutes marques de toutes époques et sur les sports mécaniques
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Affaire Renault F1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Subydoo
Admin
avatar

Messages : 266
points : 474
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 40
Localisation : NOZAY 91 et Sainte Sabine 21

MessageSujet: Affaire Renault F1   Jeu 24 Sep - 11:26



L'écurie Renault, condamnée à une exclusion de la F1 avec sursis, se tire bien de son audition lundi devant le Conseil mondial de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), à l'inverse de son ancien directeur, l'Italien Flavio Briatore, suspendu à vie.

Renault et Briatore étaient jugés pour avoir ordonné à Nelson Piquet Jr de provoquer volontairement un accident le 28 septembre 2008 au Grand Prix de Singapour, dans le but de favoriser la course de l'autre pilote de l'écurie, Fernando Alonso.

Piquet, directement responsable de l'accident et licencié par Renault depuis, échappe comme prévu à toute sanction, en échange de ses aveux. La clémence de la décision peut surprendre. Convaincue d'avoir volontairement provoqué un accident, la pire accusation sportive imaginable, Renault F1 peut malgré tout disputer la prochaine course dimanche à... Singapour.

« Une faute de cette gravité mérite une suspension définitive », souligne pourtant le Conseil mondial dans son jugement.

Mais compte tenu de la bonne volonté de Renault dans cette affaire, « le Conseil mondial n'appliquera cette suspension que si Renault se rend coupable d'une faute comparable d'ici à la fin 2011. »

En clair, il suffit à Renault de ne pas commettre d'infraction pendant deux saisons pour être totalement blanchie.

Le poids du constructeur français dans la discipline a joué son rôle. La FIA aurait beaucoup perdu en exilant Renault, présent en F1 depuis 1977, avec deux titres pilotes et constructeur à la clef. D'autant qu'Honda s'en est allé en décembre dernier et que BMW partira en novembre.

Pour s'attirer les bonnes grâces du Conseil mondial, Renault n'a en outre pas hésité à « payer les frais d'enquête » de la FIA et à verser une « contribution significative », sans plus de précision, à l'instance pour ses « travaux de sécurité routière. »

Mais Renault a surtout eu l'intelligence de jouer profil bas. « Suite aux résultats de nos propres investigations, nous avons informé la FIA la semaine dernière que nous ne contesterions pas les allégations et que nous acceptions nos responsabilités », a déclaré le président de Renault F1, Bernard Rey.

« Nous avons immédiatement pris des mesures au sein de l'équipe », a-t-il poursuivi.


Le 16 septembre, le constructeur avait annoncé le départ de Flavio Briatore et Pat Symonds, les deux dirigeants mis en cause par Piquet Jr, à l'origine de l'affaire.

L'affaire se présentait alors au mieux pour Renault. Car la FIA, dont le président Max Mosley entretient des relations exécrables avec l'Italien, semblait vouloir lui faire payer son forfait au prix fort. L'exclusion définitive de Briatore ne surprend donc guère. Tout a été fait pour que le milliardaire ne remette jamais les pieds dans le sport automobile international.

Humiliation suprême, le Conseil mondial donne instruction « à tous les commissaires présents à des évènements de la FIA de ne pas lui laisser l'accès aux paddocks. »

L'ingénieur Pat Symonds, pour sa part, est suspendu pour cinq ans.

« Nous avons coupé les mauvaises branches. Les choses continueront comme elles auraient toujours dû être », s'est félicité Max Mosley après le jugement.

Piquet Jr, qui n'a plus de volant en F1, s'est aussi fendu d'un communiqué de circonstances, accusant Briatore d'avoir transformé sa vie chez Renault en « cauchemar » !

« Je regrette amèrement d'avoir suivi les ordres qui m'ont été donnés », a-t-il dit. « Je me trouvais à la merci de M. Briatore - il m'avait isolé et conduit au point le plus bas que j'ai jamais atteint dans ma vie. Son véritable caractère, qui n'était connu jusque-là que de ceux qui avaient traité avec lui dans le passé, est maintenant révélé. »

En provoquant l'accident, Piquet avait entraîné la sortie de la voiture de sécurité, ce dont avait profité Alonso pour doubler la plupart de ses concurrents, arrêtés aux stands pour ravitailler. L'Espagnol avait finalement remporté le Grand Prix mais la FIA a reconnu qu'il n'était pour rien dans la combine.

D’après AFP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forsportives.forumactif.com
 
Affaire Renault F1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [2006] L'affaire du mass damper va-t-elle briser la saison ?
» Renault 15 TL année 71 de couleur jaune
» Renault 21 GTS Ph2 1989
» à vous de mettre des photos de vos miniatures renault!!!
» 2010 - [Renault] Megane III CC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sportives d'Hier et d'Aujourd'hui :: Tout sur les sportives :: Sports mécaniques :: Formule1-
Sauter vers: